• J'ai découvert tout récemment un excellent récit court de Sylvie Arnoux, auteure de nombreux ouvrages de littérature pour la jeunesse et qui propose ses romans ou albums adaptés aux lecteurs dyslexiques.

    La malédiction d'Ashkar : énigme de la semaine

    "La malédiction d'Ashkar", (ChronoPages Junior, 2018) est un texte court imaginaire dans lequel Gauvin, un jeune garçon décide d'affronter Ashkar, un dragon, maître des énigmes. Gauvin veut proposer au dragon une énigme à résoudre en échange de la fin de la malédiction qui touche chaque année un village des Terres Lointaines.

    Ashkar accepte le défi mais avant de résoudre l'énigme, il impose ses propres règles : Gauvin aura une journée entière et pendant 7 jours pour trouver la réponse aux énigmes du dragon.

    J'ai donc proposé cette année, à mes élèves de chercher à la place de Gauvin les réponses aux énigmes.

    C'est ce qu'on appelle l'énigme de la semaine.

    Mes élèves écrivent l'énigme de la semaine dans leur agenda ou cahier de textes et ils ont une semaine pour la résoudre. Ils ont le droit bien entendu de se faire aider par des adultes.

    Voici l'énigme 1 :

    La malédiction d'Ashkar : énigme de la semaine

    Réponse : le feu

    Voici l'énigme 2 :

    La malédiction d'Ashkar : énigme de la semaine

    Réponse : le vent

    Voici l'énigme 3 :

    La malédiction d'Ashkar : énigme de la semaine

    Réponse : le sable

    Voici l'énigme 4 :

    La malédiction d'Ashkar : énigme de la semaine

    Réponse : le souffle

    Voici l'énigme 5 :

    La malédiction d'Ashkar : énigme de la semaine

    Réponse : la peur

    Voici l'énigme 6 :

    La malédiction d'Ashkar : énigme de la semaine

    Réponse : l'ombre

    Voici l'énigme de Gauvin :

    La malédiction d'Ashkar : énigme de la semaine

    A vous de trouver...


    1 commentaire
  • Voici une nouvelle série de trois exercices construits comme le préconise Benoit Wautelet.

    Vous pouvez retrouver son blog à l'adresse suivante : Chouette le niveau baisse.

    Benoit Wautelet, formateur d'enseignants en langue française en Belgique, propose plusieurs pistes pour enseigner les homophones grammaticaux.

    1. Ne pas enseigner les homophones en les opposant mais en les isolant.

    2. Identifier les homophones qui posent problème aux élèves à l'aide d'une de deux méthodes suivantes : le recueil des erreurs dans les écrits spontanés des élèves ou la dictée diagnostique.

    3.Travailler à partir de la classe du mot.

    Homophones grammaticaux : exercices (2)

    4. Éviter les exercices à trous juste avec les homophones proposés généralement à la fin de la “découverte” des homophones.

    Voici une deuxième série d'exercices faits cette année en période 1 avec les réponses de mes élèves :

    ou/où                          son/sont                   mais/mes/met/ mets/mai


    4 commentaires
  •  

    Comme avec le roman précédent " L'assassin habite à côté" et afin de tenir compte des différences de lecture entre chaque élève, je m'inspire de Patrick Joole "Lire des récits longs". Cet ouvrage explique très clairement comment faire lire à tous les élèves des œuvres intégrales en classe.

    Comment j'ai procédé avec ma classe de CM1CM2?

    A chaque séance, les élèves ont le choix entre 3 ou 4 itinéraires différents. Le principe que développe Patrick Joole, c'est de proposer des itinéraires différents de lecture ce qui permet à chaque élève d’aller jusqu’au bout du livre tout en ne lisant pas le même nombre de pages ou la même quantité de texte.
    Suivant les itinéraires, il y a présence ou non de résumés. L'enseignant peut lire certains extraits suivant les difficultés des élèves.
    En principe, l'itinéraire 1 est fait pour les excellents lecteurs autonomes, l'itinéraire 2 pour les élèves qui rencontrent des petites difficultés de lecture, l'itinéraire 3 pour les élèves qui rencontrent des difficultés importantes de lecture, et enfin l'itinéraire 4 pour ceux qui déchiffrent à peine.
    Il est important d'expliquer les itinéraires aux élèves mais il est nécessaire aussi de laisser les élèves choisir eux-mêmes leur itinéraire. Ils pourront changer à la séance suivante.
    Pendant la lecture (environ 20 minutes), il faut exiger le silence total.
    J'accepte que les élèves s'installent où ils veulent dans la classe.

    Entre 2 séances, il y a des séances collectives de rappels du récit (entre 5 et 10 minutes).

    Cette étude de ce petit roman de début d'année se fait sur 4 séances.

     

    Télécharger les itinéraires.

     

    Télécharger le tapuscrit


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique