• Le 14 mars, c'est une nouvelle fois la journée de pi.

    Le 14 mars s'écrit 03-14 en format de date américain, ce qui correspond à l'approximation habituelle à trois chiffres de pi : 3,14

    Voilà pourquoi les mathématiciens ont choisi ce jour-là, comme étant la journée de cette constante mathématiques depuis 1985.

    En France, on fait coïncider cette date avec une opération appelée la semaine des mathématiques.

    Il existe aussi une association composée de doctorants, de chercheurs en mathématiques, qui rassemblés autour d'un grand projet de partage des mathématiques, fête chaque année, cette journée. Cette association, baptisée Pi Day, organise d'ailleurs cette année un spectacle musical.

    A l'école élémentaire, en France, on découvre la formule de la longueur d’un cercle à partir du cycle 3.

    Ce n'est donc pas inintéressant de fêter la journée de pi pour que les élèves comprennent que cette constante mathématiques est très célèbre dans le monde entier.

    Malheureusement, cela tombe cette année un mercredi et dans mon école on ne travaille plus le mercredi.

    Qu'importe, toute la semaine nous en parlerons et ferons des défis maths.

    Pour rappel, c’est Archimède , mathématicien grec , qui a trouvé une méthode pour calculer les décimales de π .

    En calculant le rapport entre le périmètre d’un cercle et son diamètre ( le périmètre étant mesuré à l’aide d’une ficelle ), il s’aperçut qu’on trouvait toujours le même nombre à quelques décimales près . Ainsi , vers 250 avant JC , il montra que π est compris entre 223/71 et 22/7. Pour en savoir plus, je vous recommande particulièrement le site passionnant histoire de chiffres.

    La notation π est due à Adrien Romain, au XVIe siècle, qui a été le premier mathématicien européen à calculer 16 décimales de π.Il a choisi  π car c’est la première lettre du mot grec qui se lit « peripheria » qui signifie circonférence.

     

    Pour faire du 14 mars une fête, en classe, on peut jouer sur l'aspect symbolique de la valeur approchée 3,14 :

    • On peut courir pendant 3 minutes et 14 secondes,
    • On peut courir sur une distance de 3 km 141 m,
    • En CE2, plus modestement, on peut mesurer à l'aide d'un mètre gradué, une ligne tracée avant  et qui fera 3 m 14 cm de longueur,
    • On peut manger aussi une tarte, voire encore mieux une pizza!

    Enfin, le célèbre physicien, Albert Einstein est né le 14 mars 1879 : bizarre, vous ne trouvez pas?


    1 commentaire
  • L’étude de ce texte extrait de “ Sagesses et malices de Nasreddine, le fou qui était sage “, Jihad Darwiche, Albin Michel fait suite à l’étude de 3 contes de sagesse (« la Montagne aux trois questions », « Le poil de la moustache du tigre » et "Le génie du pousse-pousse"). Chaque conte de sagesse aborde un problème qu’il s’agit d’identifier. Il s’agit le plus souvent d’un rapport à une règle de vie collective.

    Nasr Eddin se situe par rapport à cette règle qu’il détourne à son profit.

    Les objectifs de cette séance sont de :

    - Noter des idées, des hypothèses ;

    - Traiter l’implicite d’un texte, ses ambiguïtés ;

    - Faire des déductions, élaborer des inférences ;

    - Découvrir un autre usage du langage.

     Pour avoir la séance détaillée, cliquez sur la première de couverture.

    Nasr Eddin : le secret

     

    Tous ces extraits ont une partie en police 14 pour les élèves dyslexiques.

    Extrait n°1

    Extrait n°2

    Extrait n°3


    2 commentaires
  • Après "Le poil de la moustache du tigre et "La montagne aux 3 questions", je propose un troisième conte de sagesse : "Le génie du pousse-pousse"de Jean-Côme Nogues.

    A partir de ce conte, j'ai réalisé un travail en lecture et compréhension de l'écrit.

    Pour avoir la séquence détaillée (3 séances), cliquez sur la première de couverture.

    Pour la séance n°1 : extrait

    Pour la séance n°2 : extrait n°1extrait n°2 et extrait n°3.

     


    votre commentaire
  • Voici une séquence d'un deuxième conte de sagesse fait dans ma classe : "La montagne aux 3 questions" de Béatrice Tanaka d'après un conte vietnamien.

    A partir de ce conte, j'ai réalisé un travail en lecture et compréhension de l'écrit.

    Pour la séquence détaillée, cliquez sur la première de couverture :

    La montagne aux 3 questions

    Le premier passage pour le groupe 1 : groupe 1

    Le deuxième passage pour le groupe 2 : groupe 2

    Le troisième passage pour le groupe 3 : groupe 3


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique