• Il va falloir revoir notre géographie...

    Avec la réforme territoriale, on assiste actuellement à un vaste mouvement de changement de noms des nouvelles régions qui sont au nombre de 13 maintenant. Celles qui désirent changer de nom, c'est surtout le cas de celles qui ont été modifiées, doivent le faire avant le 1er juillet prochain. Certaines régions comme L'ex-région Centre, aux frontières inchangées avec la réforme, ont vu aussi leur nom évoluer : il faut désormais l'appeler "Centre-Val de Loire". La Haute-Normandie et la Basse-Normandie ne forment désormais qu'une entité : "la Normandie".

    Suivant les régions, les lycéens ont été consultés, des commissions de géographes et d'historiens ont été organisées ou encore on peut faire des propositions sur internet.

    Une première région, la région "Nord-Pas-de-Calais-Picardie» a déjà trouvé son nouveau nom : "Hauts-de-France" Le titre de la région sera accompagné du sous-titre «Nord-Pas-de-Calais-Picardie».

    La "Bourgogne-Franche-Comté" devrait garder son appellation d'association initiale à moins que le nom de "Burgondie" l'emporte.

    Pour la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, pour l'instant, quatre noms ont été retenus : «Nouvelle Austrasie», «Rhin-Champagne», «Acalie» et "Grand Est". Les habitants peuvent se prononcer par vote électronique, jusqu'au 1er avril.

    Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, la consultation par internet doit durer jusqu'au 25 mars.Les plus populaires pour l'instant sont «Rhône-Alpes-Auvergne», «Aura» et «R2A».

    En Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente, les propositions qui semblent satisfaire élus et population s'orientent vers... "Nouvelle Aquitaine" , "Grande Aquitaine" "Aquitania" ou encore "Aliénor" (d'Aquitaine?).

    Quant à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, les habitants sont très divisés, et l'option du nom «Occitanie», souvent revendiquée par les partisans de l'identité languedocienne, ne semble pas l'emporter dans la consultation. On parle aussi de "Midi", "Septimanie" ou "Sud de France"...

    A l'issue de ces consultations, c'est le Conseil des ministres ensuite qui tranchera. Enfin ce sera suivi d'un décret du Conseil d'État, avant le 1er octobre.

    Nos élèves vont donc retenir de nouveaux noms de régions et cela dès le CM1 car dans les nouveaux programmes de 2016, on commence à parler de la région dès la première année du nouveau cycle 3 :

    Thème 1 Découvrir le(s) lieu(x) où j’habite

    • Identifier les caractéristiques de mon(mes) lieu(x) de vie.
    • Localiser mon (mes) lieu(x) de vie et le(s)situer à différentes échelles.

    Dans la colonne "Démarches et contenus d’enseignement", il est indiqué :

    "On travaille sur les représentations et les pratiques que l’élève a de son(ses) lieu(x) de vie. Le(s) lieu(x) de vie de l’élève est (sont) inséré(s) dans des territoires plus vastes, région, France, Europe, monde, qu’on doit savoir reconnaitre et nommer.

    Comme les décisions définitives seront annoncées autour du 1er octobre, il faudra en tenir compte dans la programmation de géographie pour l'année scolaire 2016-2017. Sans parler des manuels scolaires, où il sera prudent d'attendre l'année scolaire suivante pour faire ses achats...

    Heureusement, il y a 5 régions qui ont décidé de ne pas changer de nom : la Bretagne, la Corse, les Pays de la Loire, Provence-Alpes Côte d'Azur et Île-de-France.

    Ouf, il ne faudra pas tout réapprendre!


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lola
    Mercredi 16 Mars 2016 à 19:53
    Ce genre d'article me fait rire. Merci Crikou
    2
    Emma
    Dimanche 20 Mars 2016 à 11:36
    Géographie et politique ne font pas bon ménage
    3
    Emma
    Lundi 5 Décembre 2016 à 18:31

    mmmmmmdddrrrrrrrrrryes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :