• Pour étudier ce roman et afin de tenir compte des différences de lecture entre chaque élève, je me suis grandement inspiré de Patrick Joole "Lire des récits longs". Cet ouvrage explique très clairement comment faire lire à tous les élèves des œuvres intégrales en classe.

    Emile et les détectives

    Comment j'ai procédé avec ma classe de CM1CM2?

    A chaque séance, les élèves avaient le choix entre 3 ou 4 itinéraires différents. Le principe que développe Patrick Joole, c'est de proposer des itinéraires différents de lecture ce qui permet à chaque élève d’aller jusqu’au bout du livre tout en ne lisant pas le même nombre de pages ou la même quantité de texte.
    Suivant les itinéraires, il y a présence ou non de résumés. L'enseignant peut lire certains extraits suivant les difficultés des élèves.
    En principe, l'itinéraire 1 est fait pour les excellents lecteurs autonomes, l'itinéraire 2 pour les élèves qui rencontrent des petites difficultés de lecture, l'itinéraire 3 pour les élèves qui rencontrent des difficultés importantes de lecture, et enfin l'itinéraire 4 pour ceux qui déchiffrent à peine.
    Il est important d'expliquer les itinéraires aux élèves mais il est nécessaire aussi de laisser les élèves choisir eux-mêmes leur itinéraire. Ils pourront changer à la séance suivante.
    Pendant la lecture (environ 20 minutes), il faut exiger le silence total.
    J'accepte que les élèves s'installent où ils veulent dans la classe.

    Entre 2 séances, il y a des séances collectives de rappels du récit (entre 5 et 10 minutes).

    Cette étude se fait sur 8 séances soit sur 2 à 3 semaines maximum.

     

    Télécharger les itinéraires.


    1 commentaire
  • Cette année, je me suis inspiré du travail de réflexion de Benoit Wautelet que l'on peut retrouver sur son excellent blog : Chouette le niveau baisse.

    Benoit Wautelet, formateur d'enseignants en langue française en Belgique, propose plusieurs pistes pour enseigner les homophones grammaticaux.

    1. Ne pas enseigner les homophones en les opposant mais en les isolant.

    2. Identifier les homophones qui posent problème aux élèves à l'aide d'une de deux méthodes suivantes : le recueil des erreurs dans les écrits spontanés des élèves ou la dictée diagnostique.

    3.Travailler à partir de la classe du mot.

    4. Éviter les exercices à trous proposés généralement à la fin de la “découverte” des homophones. Il estime que ces exercices laissent trop de place au hasard (une chance sur deux de répondre correctement!). Ils ne démontrent en rien l'apprentissage de l'élève. Un exercice d'écriture adapté de ces exercices à trous est à valoriser : plutôt que de laisser un blanc à combler au lieu de l'homophone (“Ce matin , il part …. Paris pour assister … une conférence.”), on pourrait laisser les homophones dans la phrases et enlever le contexte immédiat. Les élèves devraient alors compléter la phrase (“Ce matin, il ………… à ……….pour …………………à ……. réunion”). Cela démontrerait leur maitrise orthographique des homophone étudiés.

    Début septembre 2017, dans ma classe de CM1CM2, j'ai donc recueilli, parmi les premières production écrites des élèves, les erreurs rencontrées dans l'écriture des homophones. Sans surprise, j'ai retrouvé les grands classiques des homophones grammaticaux.

    Pour les étudier, j'ai collecté, dans les textes de grammaire de Françoise Picot, les phrases dans lesquelles on rencontrait des homophones grammaticaux.

    On les écrivait ensuite, au fur et à mesure dans la fleur sur les homophones grammaticaux.

    La fleur est restée affichée toute l'année et tous les élèves pouvaient la consulter dès que le besoin se faisait sentir.

    Travail sur les homophones grammaticaux

    Voilà ce que cela a donné, une fois complétée :

    Travail sur les homophones grammaticaux

     

    Pour ceux qui veulent télécharger, la fleur non complétée, cliquez ici.


    1 commentaire
  • Voici la programmation par périodes en mathématiques que j'ai utilisée cette année pour ma classe de CM1CM2.

     


    votre commentaire
  • Voici la programmation par périodes en grammaire que j'ai utilisée cette année pour ma classe de CM1CM2. Elle a été réalisée à partir de l'ouvrage de Françoise Picot : "La grammaire au jour le jour en CE2CM1CM2" que je vous recommande particulièrement.

    Il est possible qu''il y ait quelques modifications fin août pour tenir compte des ajustements prévus dans les programmes.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires