• L'écriture doit occuper une place de choix à l'école.

    Lorsque l'on écrit, on met en effet en jeu l’ensemble des enseignements suivants : grammaire, orthographe, vocabulaire, et conjugaison.

    Écrire permet donc de contrôler la maîtrise de la langue mais aussi de transmettre à l’élève les règles régissant les différents types de texte.

    L’évaluation des productions écrites doit permettre aux enseignants de juger de l’acquisition par les élèves de ces notions, et de les faire progresser.

    Une évaluation peut se faire sans recours impératif à une note. Selon Charles Hadji, l'évaluation consiste en définitive en « une opération d’attribution de valeur » et la note chiffrée « n’est qu’une façon parmi d’autres de dire la valeur. » A l’école élémentaire notamment, les annotations de type « Très bien », « Bien », « Assez Bien », « moyen», « insuffisant» constituent des évaluations, de même que les « émoticônes » utilisées souvent à l’école maternelle. On peut donc considérer que tous les mots ou les phrases de commentaires laissés par l’enseignant sur la copie rendue à l’élève sont de l’ordre de l’évaluation.

    J'ai donc décidé pour évaluer les écrits longs (je n'évalue pas les écrits courts quotidiens comme les joggings d'écriture), de proposer un outil différent qui s’intègre mieux dans le déroulement du processus d'apprentissage tout en étant bienveillant par rapport à ce que l'élève a écrit.

    Je m'inspire de ce qui se fait dans les pays anglo-saxons :

    • deux remarques positives,
    • un conseil précis pour que l'élève l'utilise dans un écrit ultérieur avec si possible dans quel support il trouvera cette aide.

    Pour les élèves, voilà comme je leur présente :

    suivi d'une remarque qui signifie que j'ai aimé (par exemple : + tu as mis de nombreux adjectifs )

    ++ suivi d'une remarque qui signifie que  j'ai beaucoup aimé ( par exemple : ++ ton texte m'a fait beaucoup rire)

    C voici un conseil pour t'améliorer ( par exemple : C Essaie de remplacer les verbes faire et avoir par des verbes synonymes. Tu peux relire la leçon sur les synonymes).

    Depuis que j'utilise ce système, je note des améliorations dans les écrits des élèves et surtout une plus grande motivation.

     


    18 commentaires
  • On l'attendait depuis longtemps : l’application calcul@TICE pour Android et iOS est disponible depuis le 16 mars . Cette application donne accès à la quasi totalité des exercices calcul@TICE que la tablette dispose ou non d’Internet ce qui est très appréciable pour les enseignants qui n'ont pas toujours le Wifi dans leur classe.

    Pour en savoir plus, cliquez ici


    votre commentaire
  • Eduthèque est un service qui s’adresse à tous les enseignants français du premier et du second degré. Il rassemble de nombreuses ressources pédagogiques de sites partenaires comme l'IGN, l'INSEE,l' INA, lesite.tv, le louvre, le château de Versailles...

    Grâce à une authentification unique, les enseignants accèdent à une page dédiée sur les sites des partenaires. Ils peuvent ainsi consulter les ressources en ligne, les télécharger pour partie et les exploiter dans un cadre pédagogique.

    À consommer sans modération, une vraie mine...

    http://www.edutheque.fr/accueil.html


    votre commentaire
  • Au journal officiel du 29 septembre ont été publiés les décrets fixant le nom et le chef-lieu des 7 nouvelles régions. Les voici :

    • Grand Est, chef-lieu Strasbourg
    • Normandie, chef-lieu Rouen
    • Occitanie, chef-lieu Toulouse
    • Hauts-de-France, chef-lieu Lille
    • Auvergne-Rhône-Alpes, chef-lieu Lyon
    • Nouvelle-Aquitaine, chef-lieu Bordeaux
    • Bourgogne-Franche-Comté, chef-lieu Dijon.

    Les 6 autres régions qui n'ont pas été modifiées gardent leur nom et leur chef-lieu.

    Les nouvelles régions françaises : c'est officiel.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique