• Depuis la loi Taubira de 2001, le 10 mai est en France une Journée des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions.

    C'est l'occasion de revenir sur des pratiques très courantes pendant plusieurs siècles et officiellement disparus aujourd'hui dans nos pays occidentaux.

    Le mot esclave vient du mot Esclavon ou Slave parce qu'au début du Moyen Âge, les Vénitiens vendaient en grand nombre des païens de Slavonie (une région de la côte adriatique) ou d'Europe orientale aux Arabes musulmans, lesquels faisaient une grande consommation d'esclaves blancs tout autant que de noirs.

    Au XVIe siècle, ce fut ce que l'on appelait le commerce triangulaire.

    Aux XVIIe et XVIIIe siècles), le développement de ce commerce a conduit à assimiler les esclaves aux noirs d'Afrique et suscité en Occident le développement du racisme et du mythe de la supériorité de la race blanche. Les gouvernements ont choisi d'encadrer l'esclavage pour en limiter les abus, faute de pouvoir l'interdire. C'est ainsi que sous Louis XIV, on édicta en mars 1685 un texte réglementaire plus tard appelé Code Noir.

    L'esclavage a été progressivement aboli à la fin du XVIIIe siècle et au XIXe siècle dans les États américains et les colonies européennes grâce à l'action des sociétés philanthropiques d'inspiration chrétienne.

    Après la Seconde Guerre mondiale, l'influence des idées démocratiques a conduit à son abolition dans l'ensemble des États de la planète. Les derniers pays à l'abolir officiellement ont été deux pays arabo-musulmans : l'Arabie saoudite en 1962 et la Mauritanie en... 1980.

    Quelques dates :

    • 4 février 1794 : En France, la Convention abolit l'esclavage.
    • 20 mai 1802 : Bonaparte rétablit l'esclavage dans les colonies françaises.
    • 2 mars 1807 : l'Angleterre interdit la traite
    • 26 juillet 1833 : l'Angleterre abolit l'esclavage
    • 27 avril 1848 : En France, sous l'impulsion de Victor Schoelcher, la IIe République abolit l'esclavage
    • 18 décembre 1865 : le XIIIe amendement prohibe l'esclavage aux États-Unis
    • 13 mai 1888 : le Brésil en finit avec l'esclavage
     
    Vous pouvez retrouver une piste de travail très intéressante sur le site de en classe Pascale

    1 commentaire
  • C'est parti pour la troisième édition de la Journée des arts à l'école.

    Elle se déroulera cette année entre le 15 mai et la fin de l'année scolaire 2016-2017.

    Pour plus de détails, cliquez ici.


    votre commentaire
  • L'écriture doit occuper une place de choix à l'école.

    Lorsque l'on écrit, on met en effet en jeu l’ensemble des enseignements suivants : grammaire, orthographe, vocabulaire, et conjugaison.

    Écrire permet donc de contrôler la maîtrise de la langue mais aussi de transmettre à l’élève les règles régissant les différents types de texte.

    L’évaluation des productions écrites doit permettre aux enseignants de juger de l’acquisition par les élèves de ces notions, et de les faire progresser.

    Une évaluation peut se faire sans recours impératif à une note. Selon Charles Hadji, l'évaluation consiste en définitive en « une opération d’attribution de valeur » et la note chiffrée « n’est qu’une façon parmi d’autres de dire la valeur. » A l’école élémentaire notamment, les annotations de type « Très bien », « Bien », « Assez Bien », « moyen», « insuffisant» constituent des évaluations, de même que les « émoticônes » utilisées souvent à l’école maternelle. On peut donc considérer que tous les mots ou les phrases de commentaires laissés par l’enseignant sur la copie rendue à l’élève sont de l’ordre de l’évaluation.

    J'ai donc décidé pour évaluer les écrits longs (je n'évalue pas les écrits courts quotidiens comme les joggings d'écriture), de proposer un outil différent qui s’intègre mieux dans le déroulement du processus d'apprentissage tout en étant bienveillant par rapport à ce que l'élève a écrit.

    Je m'inspire de ce qui se fait dans les pays anglo-saxons :

    • deux remarques positives,
    • un conseil précis pour que l'élève l'utilise dans un écrit ultérieur avec si possible dans quel support il trouvera cette aide.

    Pour les élèves, voilà comme je leur présente :

    suivi d'une remarque qui signifie que j'ai aimé (par exemple : + tu as mis de nombreux adjectifs )

    ++ suivi d'une remarque qui signifie que  j'ai beaucoup aimé ( par exemple : ++ ton texte m'a fait beaucoup rire)

    C voici un conseil pour t'améliorer ( par exemple : C Essaie de remplacer les verbes faire et avoir par des verbes synonymes. Tu peux relire la leçon sur les synonymes).

    Depuis que j'utilise ce système, je note des améliorations dans les écrits des élèves et surtout une plus grande motivation.

     


    17 commentaires
  • Dès le début du cycle 2, les élèves reconnaissent le carré parmi des figures dessinées sur un quadrillage mais sur papier uni, il y a débat.
    Le seul moyen de lever la controverse est l’utilisation du gabarit (avant l’équerre). Ce gabarit est un carré reconnu, un « «coin » de carré.

    Si on utilise une fiche cartonnée dont chaque coin est un angle droit, on peut la découper en quatre gabarits.

    En les superposant, on vérifie une fois de plus que tous les coins de tous les rectangles fournissent le même angle droit.

    Chacune de ces vérifications renforce l'idée que la longueur des côtés n'a pas d'importance pour savoir si un angle est droit.

    astuce du 23 mars : angles droits?

    Sur cette photo, les quatre gabarits sont de taille     voisine, on peut aussi utiliser des tailles variées.

    ...)
    Ce gabarit aura sa place dans la boîte à outils de géométrie.

    votre commentaire
  • Au début du mois de mars, le Cnesco et l'Ifé / ENS de Lyon ont organisé une conférence de consensus intitulée : "Différenciation pédagogique : comment adapter l'enseignement pour la réussite de tous les élèves ?"

    Vous pouvez retrouver toutes les recommandations, sorties aujourd'hui,  en cliquant ici.

    Différenciation pédagogique


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique